Ne plus être aimé quand on aime

«Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais cela n’est pas comparable à l’être encore quand on n’aime plus» – Georges Courteline